Les innocents, c’est nous

De toute évidence, la dernière création d'Alain Françon interpelle par son étrangeté. Ce soir-là, dans le grand théâtre de La Colline, un moment théâtral rare est survenu. Le metteur en scène s'est emparé du texte de Peter Handke, Prix Nobel de Littérature, Les Innocents, Moi et l'inconnue au bord de la route départementale, une écriture... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑