M, 2 ans

M de Montmartre a deux ans.

Deux événements ont chahuté l’écriture des chroniques en 2020.

D’abord, il y a eu la crise sanitaire. Puis, il y a eu le décès de mon père Michel qui m’a accompagnée pendant des heures à développer ce site. Il avait le talent d’aller fouiner dans les détails pour déceler les failles. Mais surtout, il maniait avec brio l’art de l’argumentation. Grâce à la sagacité de mon père, ce site a pris du caractère. C’est avec une vive émotion que je lui dédie les prochaines publications. Il ne pourra plus relire ces pages mais je l’entends toujours me glisser des conseils avisés.

46 spectacles vus en 2020

Cette année, la communauté de spectateurs s’est élargie grâce au festival Paroles citoyennes, une belle programmation dédiée au Vivre ensemble. Bien que très courte, la saison 2020 a été l’occasion de vivre trois coups de cœur.

Vessel, mise en scène de Damien Jalet à Chaillot, Paris. Une véritable claque visuelle et sensorielle. Un spectacle époustouflant.

@ Yoshikazu Inove

Hedda, écriture de Sigrid Carré-Lecoindre et mise en scène Lena Paugam. Une deuxième claque au sens physique, cette fois. La chronique.

Hedda au Théâtre de Belleville
@ Pauline Le Goff

Les Innocents, Moi et l’inconnue au bord de la route départementale de Peter Handke et mise en scène Alain Françon, Théâtre National de la Colline, Paris. Une traversée métaphysique à travers l’humanité. La chronique.

© Jean-Louis Fernandez

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :