Médéa, cartographie d’une barbarie

Médéa est une commune située dans l'Atlas à une centaine de kilomètres d'Alger. En 1997, Alima Hamel dont la famille est originaire de ce village apprend le décès de sa sœur à Médéa. Le médecin légiste rapporte que la femme est "morte de mort violente". Depuis la tragédie, Alima chante sa disparition. En 2020, elle... Lire la Suite →

Les innocents, c’est nous

De toute évidence, la dernière création d'Alain Françon interpelle par son étrangeté. Ce soir-là, dans le grand théâtre de La Colline, un moment théâtral rare est survenu. Le metteur en scène s'est emparé du texte de Peter Handke, Prix Nobel de Littérature, Les Innocents, Moi et l'inconnue au bord de la route départementale, une écriture... Lire la Suite →

Jouets interdits, un joli conte initiatique

Un vent de révolte souffle sur la Manufacture des Abbesses. Les jouets prennent la parole pour défendre l'Egalité de jouer. Ici on revendique le droit de s'amuser avec des poupées ou une épée indépendamment que l'on soit une fille ou un garçon. La délicate pièce Jouets interdits fait voler en éclats les stéréotypes consistant à... Lire la Suite →

Un banquet fantasque

Réunie pour célébrer une noce, cette bande de joyeux lurons réalise une chorégraphie extravagante arrosée au champagne. L'ambiance est explosive. Des bulles de folie pour exulter les névroses familiales dans un huis-clos déglingué. Entre borborygmes et onomatopées, les comédiens inventent un langage aussi décalé qu'absurde. Ce spectacle, parfois lourdingue, a le mérite d'être follement joyeux.... Lire la Suite →

Monstrueusement humains

Sarah Gabrielle a incontestablement un formidable talent pour la création de spectacles jeune public. Quasimodo, le bossu de Notre-Dame en est une nouvelle démonstration. Adapté du roman de Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, la dernière pièce de la Compagnie du Mordoré fait trembler les murs du Théâtre rouge au Lucernaire. Cette adaptation du roman fascine... Lire la Suite →

Marie des poules, la Rosette de George Sand

Marie des poules - gouvernante chez George Sand invite à voyager dans le Berry de la romancière. Ce spectacle d'Arnaud Denis s'apprécie à la manière d'un livre à trois dimensions dont les personnages et le décor émanent du papier. Au 19è siècle, Maurice Sand s'encanaille avec la gouvernante de sa mère, Marie Caillaud surnommée Marie... Lire la Suite →

Hedda, au nom de l’amour

Hedda est l'une des 219 000 femmes victimes de violences conjugales en France. Avec une grande finesse, la comédienne et metteure en scène, Lena Paugam retrace l'histoire d'un couple qui bascule en enfer. La pièce Hedda dissèque le cheminement amoureux d'une jeune femme qui sombre dans l'horreur conjugale. Hedda tombe sous l'emprise d'un homme dont... Lire la Suite →

Paradoxe sur le comédien

Paradoxe sur le comédien de Denis Diderot est un texte fondateur de la pensée théâtrale sur le jeu d'acteur. Écrite en 1830, la réflexion du philosophe prend la forme d'un dialogue entre deux interlocuteurs dont l'un sert d'appui à l'argumentation de l'autre. Patrick Rouzaud a mis en scène une adaptation de cet essai. Dans la... Lire la Suite →

Aime-moi, les errances d’un clown à fleur de peau

"S'abîmer : Bouffée d'anéantissement qui vient au sujet amoureux par désespoir ou par comblement". Ces mots du Fragment d'un discours amoureux de Barthes pourraient être le préambule d'Aime-moi, le spectacle de Géraldine Martineau. En apparence comique, le témoignage de Gerry révèle de réelles souffrances. Elle s’abîme contre une violence sociale devenue banale. Remplir le vide,... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑