Bérénice dans l’attente

Qui aime attendre ? Qui aime se tenir à un endroit où quelque chose doit arriver sans la certitude que l'événement se produise ? Dans ses Fragments, Roland Barthes lie l'état amoureux à l'attente. L'amoureux qui attend l'être aimé est sujet à des tumultes d'angoisses. Barthes compare aussi l'attente à une pièce de théâtre avec... Lire la Suite →

Phèdre par les sensations

"C'est moi qui sur ce fils chaste et respectueuxOsai jeter un oeil profane, incestueux.Le ciel mit dans mon sein une flamme funeste ;La détestable Oenone a conduit tout le reste." Au crépuscule de sa vie, Phèdre annonce à son époux Thésée qu'elle vient de s'administrer un poison aporté dans Athènes par Médée. Cette sentence funèbre... Lire la Suite →

Des vieux étincelants

Voilà bientôt deux ans que le collectif 2222 évolue au rythme des stop & go liés à la crise sanitaire. Sa dernière création Pourquoi les vieux, qui ont le temps, traversent-ils au feu rouge ? n'attend plus que l'ouverture des salles pour exister artistiquement.

Un hôte mystérieux chez Mme Lefort

Chez Madame Lefort, le temps déraille lorsqu'un énigmatique visiteur prolonge son séjour. Au fil des jours, la confiance s'installe dans leur relation et les révélations abondent. Dans un décor d'appartement, les comédiens Chantal Péninon et Denis Tison enchantent la quinzaine de spectateurs venus braver les premières averses d'automne. La pièce Tu es vraiment si pressé... Lire la Suite →

Weber joue Tchekhov à l’Atelier

A 71 ans, Jacques Weber semble jeter un œil dans le rétroviseur. D'abord cet hiver, il répétait le rôle de Svetlovidov dans Le Chant du cygne de Tchekhov. Au printemps, il réalisait huit Masterclass sur Cyrano de Bergerac, une œuvre qui lui colle à la peau puisqu'il a joué Cyrano près de 500 fois et... Lire la Suite →

Un Ennemi d’Ibsen, à l’os

L'opposition entre les intérêts économiques de la bourgeoisie et les convictions humanistes des défenseurs de la santé publique faisait déjà débat au XIXè siècle comme en témoigne la pièce d'Ibsen, Un Ennemi du peuple. Au-delà de l'évidente résonance contemporaine, son adaptation par Guillaume Gras détonne de puissance et de justesse. En mettant l'accent sur les... Lire la Suite →

Médéa, cartographie d’une barbarie

Médéa est une commune située dans l'Atlas à une centaine de kilomètres d'Alger. En 1997, Alima Hamel dont la famille est originaire de ce village apprend le décès de sa sœur à Médéa. Le médecin légiste rapporte que la femme est "morte de mort violente". Depuis la tragédie, Alima chante sa disparition. En 2020, elle... Lire la Suite →

Les innocents, c’est nous

De toute évidence, la dernière création d'Alain Françon interpelle par son étrangeté. Ce soir-là, dans le grand théâtre de La Colline, un moment théâtral rare est survenu. Le metteur en scène s'est emparé du texte de Peter Handke, Prix Nobel de Littérature, Les Innocents, Moi et l'inconnue au bord de la route départementale, une écriture... Lire la Suite →

Jouets interdits, un joli conte initiatique

Un vent de révolte souffle sur la Manufacture des Abbesses. Les jouets prennent la parole pour défendre l'Egalité de jouer. Ici on revendique le droit de s'amuser avec des poupées ou une épée indépendamment que l'on soit une fille ou un garçon. La délicate pièce Jouets interdits fait voler en éclats les stéréotypes consistant à... Lire la Suite →

Un banquet fantasque

Réunie pour célébrer une noce, cette bande de joyeux lurons réalise une chorégraphie extravagante arrosée au champagne. L'ambiance est explosive. Des bulles de folie pour exulter les névroses familiales dans un huis-clos déglingué. Entre borborygmes et onomatopées, les comédiens inventent un langage aussi décalé qu'absurde. Ce spectacle, parfois lourdingue, a le mérite d'être follement joyeux.... Lire la Suite →

Monstrueusement humains

Sarah Gabrielle a incontestablement un formidable talent pour la création de spectacles jeune public. Quasimodo, le bossu de Notre-Dame en est une nouvelle démonstration. Adapté du roman de Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, la dernière pièce de la Compagnie du Mordoré fait trembler les murs du Théâtre rouge au Lucernaire. Cette adaptation du roman fascine... Lire la Suite →

Marie des poules, la Rosette de George Sand

Marie des poules - gouvernante chez George Sand invite à voyager dans le Berry de la romancière. Ce spectacle d'Arnaud Denis s'apprécie à la manière d'un livre à trois dimensions dont les personnages et le décor émanent du papier. Au 19è siècle, Maurice Sand s'encanaille avec la gouvernante de sa mère, Marie Caillaud surnommée Marie... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑