Une délicate Pie à l’espace Alya

Délicate et poétique, cette promenade philosophique est un magnifique spectacle pour les tout (tout) petits, les grands aussi. La pie qui dit est l’histoire d’une jeune fille, Anouchka qui traverse une très grande forêt. Une traversée philosophique dans des bois joliment recomposés sur le plateau de l’espace Alya. Sur scène, l’auteure et comédienne Lucie Catsu dégage douceur et sympathie. 30 minutes ont suffi pour enchanter le plus jeune spectateur de la cité des Papes, M. 6 mois.

Entre théâtre d’objets et conte musical

La petite Anouchka, tantôt marionnette tantôt à taille humaine, évolue dans la forêt enchantée qui s’illumine et se transforme sous nos yeux émerveillés. Papillons, fleurs et petites billes apparaissent comme par magie sous des chansons et des sons aussi doux qu’intriguants. La scénographie faite de bois occupe harmonieusement l’espace. Une forêt bien vivante et aussi surprenante que la vie, si on prend le temps de s’y laisser émerveiller.

La forêt comme métaphore de la vie

Des sentiers forestiers comme les chemins foisonnants de la vie, une ode à la réflexion sur nos parcours offrant parfois de belles surprises. Un spectacle sensible et perspicace qui séduit parents et enfants. Une très belle découverte, donc pour ce début de festival. Nous retrouvons la compagnie Le Chat perplexe demain pour un autre spectacle jeune public nommé Voyage d’un courant d’air.

Plus d’informations : Alya, l’espace.

 

Un commentaire sur “Une délicate Pie à l’espace Alya

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :