Blond and Blond and Blond, bientôt les noces de cristal

Voilà bientôt quinze ans que les Blond and Blond and Blond répandent leurs facéties sur les scènes francophones du globe. Cet hiver, le trio venu de Suède célèbre l’amour à l’Européen. Deux sœurs et un frère aussi étranges que désopilants. La variété française est leur passion. Ils se régalent à la parodier. En 2012, je découvrais Hømåj à la chonson française, leur premier spectacle, au théâtre des Blancs manteaux. Dix ans et des milliers de spectateurs plus tard, ils célèbrent en musique le mariage de Magnus et Gwendoline. Noces de cristal en perspective, les Blond and Blond and Blond ont cultivé leur sagacité tout en conservant leur authenticité. Leur deuxième spectacle Mariaj en chonsons est la garantie d’une soirée désopilante.

L’aventure franco-suédoise démarre en 2008 à l’occasion de scènes ouvertes dans des bars de la capitale. Les premiers spectateurs sont des amis et la participation est au chapeau. Les ingrédients du succès sont déjà au rendez-vous : une idée originale, des comédiens-musiciens talentueux et une écriture truculente. Le bouche à oreille fait le reste. Casino de Paris, Olympia, Trianon, ils font les premières parties de spectacles des grandes salles parisiennes. Puis, cinq cartons au festival d’Avignon. Fidèles à leurs origines, les Blond ont gagné en maturité tout en conservant leur humilité. Un vrai régal !

Excentricité et étrangeté

Sur scène, Mär, Glär et To s’abreuvent de champagne. On pourrait penser qu’ils carburent aux champignons hallucinogènes tant ils semblent perchés. Marie Combeau est Mär, une délicate poupée aux yeux de biche. Claire Méchin est Glär, une étonnante créature faite de braise et de glace. Edo Sellier est To, sans doute le plus énigmatique des trois. Pour la célébration, ils revêtent de flamboyants costumes traditionnels suédois conçus par Sarah Dupont. Dès leur apparition, le ton est donné. Une excentrique étrangeté envahit la salle de l’Européen.

Julien Clerc, Carla Bruni, Serge Gainsbourg, Daft Punk, nos idoles défilent sous le regard distancié et affuté des trois complices. L’adaptation des chansons est collective comme la composition musicale. Un véritable travail d’équipe mis en scène par Jean-Claude Cotillard. Une poésie saugrenue naît sous les douces lumières de Dominique Peutrois. La frugalité des premières années a ainsi laissé place à une organisation talentueuse.

Hømåj à la chonson française se joue à l’Européen les mardis jusqu’à la fin mars en parallèle d’une tournée sur les routes de France. Plus d’informations sur le site de la compagnie Blond and Blond and Blond.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :