Sami Frey lit Un vivant qui passe

Le rideau de fer est baissé. Au loin, on entend les bruits métalliques des trains. Dans le Théâtre de l’Atelier, le public s’installe pour une lecture solennelle d’Un vivant qui passe par Sami Frey. Seul sur scène, le comédien fait résonner les propos de Maurice Rossel, ancien délégué du Comité International de la Croix rouge pendant la seconde guerre mondiale, à travers un entretien dirigé par Claude Lazmann en 1979. Rossel, celui qui a vu mais qui n’a rien vu. Il a visité Auschwitz en 1943 puis à Theresiendstadt en 1944, le Ghetto Potemkine. « On est sur place et on ne voit rien » disait-il. Un récit invraisemblance. Des mots difficiles à entendre. Un témoignage insupportable.

Assis à une table au centre de la scène, le comédien de 83 ans déploie une lecture sobre et sans artifices. Alternativement, il est Lanzmann, le journaliste explorant la mémoire du vieux suisse, puis Rossel, l’ancien représentant de la croix rouge dupé par les nazis.

Theresienstadt, le ghetto Potemkine

A Auschwitz en 43, Rossel alors âgé de 27 ans discutait bobsleigh avec son hôte, lors d’une visite d’inspection orchestrée par les nazis. Selon lui, aucun signe visible de barbarie. De longs silences hurlent la sidération. A Theresienstadt en 44, Rossel se dit victime d’une farce des allemands. Le ghetto « modèle » aurait été transformé en immense théâtre pour masquer l’atrocité nazie. Crédulité ou complicité ?

Une heure effroyable dans l’horreur admirablement rythmée par la voix solennelle de Sami Frey. Une lecture sobre qui laisse place à un récit inouï. C’est au Théâtre de l’Atelier jusqu’au 13 Octobre.

La vidéo de l’entretien Un Vivant qui passe (1997) est disponible sur Dailymotion.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :