Maîtres anciens par maître Bouchaud

« Les gens vont comme avec un sac à dos rempli d’admiration dans toutes les églises et dans tous les musées et ils ont toujours ce maintien courbé d’admirateur. […] Les gens traînent leur admiration comme un poids mort. » En s’emparant de la pensée de Thomas Bernhard, Nicolas Bouchaud règne en maître sur la scène du Théâtre de la Bastille. Entre sarcasme et facétie, il révèle l’esprit revêche de l’autrichien à l’égard de nos maîtres et de leurs admirateurs. Beethoven, Heidegger, Klimt, parmi d’autres font l’objet d’un dénigrement corrosif. Un maître (de la scène) est dans la place. Et nous traînons notre admiration comme un poids mort.

Quatre ans après sa programmation au Festival d’Automne, Maîtres anciens mis en scène par Eric Didry revient au Théâtre de la Bastille. Sur scène, le comédien porte la voix de trois personnages : le critique d’art Reger, le philosophe Atzbacher et le gardien du musée Irssiger. L’action se déroule dans une salle du musée d’Histoire de l’art à Vienne.

Sans le quatrième mur

La pièce démarre alors que le comédien est assis dans le public. Première phrase adressée aux spectateurs : « Vous devez vous demander pourquoi je vous ai convoqués ici ? » Ici, le quatrième mur, paroi invisible entre la scène et la salle enfermant les comédiens dans la boîte scénique, n’existe pas. Servant une remarquable mise en abyme du propos, les spectateurs-admirateurs sont régulièrement sollicités par le comédien.

Une écriture du souffle

De manière obsessionnelle, Nicolas Bouchaud rumine son aigreur. Sa pensée divague sans transition. Le rythme de l’écriture est sublimé par le souffle du comédien. Parfois on perd le sens des mots et on se laisse porter par la respiration du texte. La parole âpre, souvent drôle, nous emmène à travers d’étonnantes digressions. Chapeau l’artiste pour son éloquence sans faille.

Maîtres anciens est une comédie piquante et caustique menée par un excellent Nicolas Bouchaud. Le spectacle se joue jusqu’au 30 Juin au Théâtre de la Bastille.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :