Le Petit coiffeur

Auréolée du triomphe d’Adieu Monsieur Haffmann, la compagnie Le Grenier de Babouchka dirigée par Jean-Philippe Daguerre est devenue une référence en matière du théâtre dit privé. Avec une douzaine de spectacles, dont trois créations, l’entreprise théâtrale multiplie les représentations dans un registre plutôt classique. En octobre dernier, les yeux étaient rivés sur la dernière création Le Petit coiffeur au Théâtre Rive Gauche. Stoppés par le confinement, les comédiens du Petit coiffeur ont retrouvé les planches du théâtre après de longs mois de disette. Comble d’émotion pour la reprise, ce mercredi 9 juin.

@ Fabienne Rappeneau

L’histoire se situe à la libération. Une jeune institutrice débarque dans la famille Giraud, dont le père a disparu pendant la guerre. La mère Giraud et ses deux garçons travaillent paisiblement dans le salon de coiffure familial jusqu’à ce que Lise Berthier entre dans leur vie. Sur le plateau, cinq comédiens pour cinq personnages. Décor coquet. Costumes éclatants.

A la lisière du mélo

Dans la lignée de La Famille Ortiz, cette nouvelle création explore les relations familiales et ses secrets. Le public est suspendu à l’énigme jusqu’à la fin de l’histoire écrite et mise en scène par Jean-Philippe Daguerre. Un talent de scénariste évident. Toutefois, la mise en scène et ses différents moments larmoyants frôlent le mélo. Certains comédiens ont les sanglots faciles.

@ Fabienne Rappeneau

Sensibilité et humour

Arnaud Dupont est quand a lui extrêmement juste et convaincant dans le rôle de Jean. Quand il n’apparaît pas avec le fusil de son père à la main, on l’entend se réjouir combien « Elle est jolie Melle Berthier ». Jean est le deuxième fils de la fratrie, benêt et chétif. Il nous offre deux moments poétiques, une scène naïvement drôle dans le salon de coiffure et une séquence Lindy hop enjouée. Un jeu très juste pour ce personnage sensible et attachant.

Au final, le public est ravi. Ravi de retrouver les théâtres, à l’instar de la comédienne – toujours en larme – remerciant ses partenaires et son producteur. Avec trois autres pièces de la compagnie Babouchka, Le Petit coiffeur est programmé au Festival d’Avignon Off, cet été.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :