J’ai trop d’amis, l’entrée au collège

Figé par le confinement, J’ai trop d’amis de David Lescot a finalement été présenté dans le cadre d’un Eté solidaire au Théâtre de la ville, Abbesses. Cette pièce pour jeune public prolonge l’exploration de l’adolescence initiée par le même auteur dans J’ai trop peur. A la manière de La sixième de Susie Morgenstern, l’auteur suit les aventures et les tracas émotionnels d’un jeune garçon faisant son entrée au collège. Trois comédiennes portent l’histoire et plongent le public dans les aléas d’une élection de délégués ou dans les méandres d’un premier rendez-vous amoureux.

@ Raynaud de Lage

Une mise en scène en métamorphose

Sur scène, une grosse caisse en bois rectangulaire constitue la scénographie. Cette boîte escamotable est le terrain de jeu du héros et de ses camarades. Les personnages sortent de la structure qui se transforme en salle de classe, en cour d’école ou en chambre d’enfant. Sous la grosse caisse faisant office de coulisse, les comédiennes changent de personnages.

David Lescot a réuni huit actrices qu’il fait jouer en alternance. Trois d’entre elles sont présentes sur le plateau par représentation. La distribution est aléatoire de telle sorte qu’elles connaissent tous les rôles. Une scénographie et des comédiennes très flexibles donc !

@ Raynaud de Lage

Un manège émotionnel

L’auteur s’est appuyé sur les témoignages de jeunes adolescents comme un certain Riad Sattouf pour Les Cahiers d’Esther. Les dialogues et les situations sont ainsi très concrètes. On y retrouve notamment le fameux Ouech, expression fétiche ! Le spectateur chemine au travers des préoccupations d’une génération qui vogue entre la naïveté de l’enfance et les menaces des caïds.

Au final, la pièce est un enchaînement de fragments de vie d’un gamin de sixième. Malgré l’évolution du personnage dont la confiance gonfle au fur et mesure des épisodes, la fin tombe de manière abrupte. Dans le doute, on hésite à applaudir. On en ressort mitigé sans avoir toutefois passer un mauvais moment…

J’ai trop d’amis de David Lescot sera repris au Théâtre de la Ville, espace Pierre Cardin du 4 au 14 Novembre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :