Un Contrat, huis clos sous tension

Loi du silence contre secret professionnel, une intrigue chère à Tonino Benacquista qui une fois n’est pas coutume, a écrit pour le théâtre. Sa pièce Un Contrat met sous tension le serment médical et l’Omerta d’un mafieux. Pour traiter des crises envahissantes, un tueur livre ses angoisses au meilleur thérapeute de la région. De confessions en analyses, l’étau se resserre sur les deux hommes. Au Théâtre du Gymnase, l’intrigue est finement interprétée par deux comédiens venus d’Avignon.

Après deux Off avignonnais et une sélection au festival Polar de Cognac, la Compagnie du nouveau monde installe ses valises sur les grands boulevards parisiens. Pour célébrer l’événement, l’équipe a réuni une vingtaine de journalistes et de blogueurs. Très à l’écoute en salle, le public d’initiés a basculé dans une ambiance festive sous la houlette de la pétillante Dominique Lhotte. Son accent du Vaucluse a eu l’effet d’un rayon de soleil. Retour sur ce polar psychanalytique.

Un scénario sous tension

Connu pour ses scénarios policiers, Tonino Benacquista a écrit Un Contrat en 2001. Un polar psychanalytique joué par Rufus et Jean-Pierre Kalfon la même année au Studio des Champs-Elysées. L’efficacité de son écriture résonne parfaitement au théâtre.

Au fil des aveux, le thérapeute joué par Patrick Seminor se retrouve piéger par le criminel, le comédien Olivier Douau. De menaces en manipulations, les rapports de forces vacillent jusqu’au dénouement. Notre attention n’a pas dévié de la scène, malgré l’étroitesse de l’assise et les bruits du boulevard.

Sur la petite scène du Studio Marie Bell, la mise en scène de Stanislas Rosemin est très resserrée pour plus d’intimité dans la relation entre les deux personnages. La tension monte. Suspens garanti pendant les deux actes ; et ce jusqu’à l’épilogue.

Patrick Seminor, Dominique Lhotte, Olivier Douau et Muriel Bertin

Scénario efficace, distribution pertinente, un jeu précis et bien tenu. Les ingrédients sont au rendez-vous pour découvrir un excellent polar théâtral. Soulignons le chaleureux accueil de l’équipe du Théâtre du Gymnase dirigé par Muriel Bertin.

Un Contrat, mise en scène de Stanislas Rosemin est programmé du Jeudi au Samedi au Théâtre du Gymnase à Paris, jusqu’au 21 mars.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :