La Chambre d’Isabella, 15 ans plus tard

Créé en Avignon en 2004, ce spectacle de Jan Lauwers est incontestablement une pièce maîtresse du théâtre contemporain. A mi-chemin entre le théâtre et la comédie musicale, cet ovni venu de Flandre est novateur surtout par sa structure narrative.

Représentant la chambre d’Isabella remplie d’objets ethnologiques, l’histoire de cette princesse du désert se déploie sur le grand plateau de la MC93 de Bobigny. Pour lancer le spectacle, Yan Lauwers, en chef de troupe, présente un par un les comédiens-danseurs-chanteurs et leur rôle respectif. Par exemple, Viviane De Muynck, assise à une table à côté de Hans Petter Dahl, joue Isabella et lui Alexander. Face public, les deux anciens amants trônent majestueusement au milieu de la scène. Les danseuses Sung-Ing Her et Sarah Lutz sont respectivement le cerveau droit et le cerveau gauche d’Isabella. Ainsi de suite jusqu’au basculement dans le récit provoqué par le narrateur qui scande : 1910.

photo prise avant la représentation

Une narration polyphonique et distanciée

1910. La Princesse du désert. Avant de se suicider, Arthur remet à sa fille Isabella une lettre l’invitant à se rendre dans une chambre remplie d’objets chinés en Afrique. C’est dans cette pièce qu’Isabella raconte son histoire. Elle initie le récit de son enfance puis Anna, sa mère, suivie des autres protagonistes complètent la narration. Isabella a été adoptée. La petite famille vivait dans un phare construit sur une île. Leur vie était agitée surtout parce que les parents étaient alcooliques. Pendant des années, ils lui ont fait croire qu’elle était la fille d’un Prince du désert. L’histoire est racontée par les onze interprètes. Tout en restant dans leur personnage, ils font des sauts temporels dans l’histoire venant étayer des faits survenus alors qu’ils ne les ont pas vécus. Toujours présents sur scène, ils entrent et sortent ainsi dans le récit de manière inattendue mettant à distance les événements. Cette distanciation est également créée par le langage corporel des comédiens en arrière-plan sur le plateau. Ils oscillent alors entre le jeu et le non-jeu. Liberté aux spectateurs de poser leur attention où ils le souhaitent. La colonne vertébrale de la narration est l’annonce chronologique des années. Les séquences dansées et chantées apportent de la légèreté au dramatique récit.

« And on and on and on, We just go on »

Constamment sur scène, les interprètes chantent, jouent et dansent. Ces différentes expressions allègent la gravité du propos. Amoureux d’Anna qui lui résiste, Arthur l’assomme et la viole. Inconsciente lors du viol, Anna n’a aucun souvenir de ce crime. Enceinte, elle garde l’enfant. Après l’accouchement, elle demande à Arthur de tuer le nourrisson mais celui-ci décide plutôt de l’abandonner. Quatre ans plus tard, le couple l’adopte alors que la guerre a éclaté en Europe. Au fil du temps, Isabella grandit dans un mensonge puisque ses parents lui font croire qu’elle est la fille d’un prince du désert. Avant de se jeter à la mer, Arthur rédige une lettre à sa fille pour révéler la vérité. Malgré la gravité des faits, la mise à distance du récit, la danse et la musique introduisent une certaine légèreté. Après avoir traversé 90 années de la vie d’Isabella, on en ressortirait presque joyeux en chantonnant We just go on.

Les bandes originales de la Needcompany résonnent longtemps dans les esprits faisant vivre ses créations au-delà des représentations. Cette troupe d’artistes multidisciplinaire créée des spectacles, des films et des performances circulant dans le monde entier. Pour plus d’informations : https://www.needcompany.org/fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :