Without reference, beauté abstraite

Il est des expériences artistiques déconcertantes. Without reference, la dernière chorégraphie de Cindy Van Acker relève de cette espèce scénique dont le sens échappe tant son abstraction est insaisissable. Dans un somptueux décor représentant une immense salle d'attente, onze danseurs errent étrangement. Une exploration du mouvement et de l'intime maitrisée au cordeau. Une gamme chromatique... Lire la Suite →

Maîtres anciens par maître Bouchaud

"Les gens vont comme avec un sac à dos rempli d'admiration dans toutes les églises et dans tous les musées et ils ont toujours ce maintien courbé d'admirateur. [...] Les gens traînent leur admiration comme un poids mort." En s'emparant de la pensée de Thomas Bernhard, Nicolas Bouchaud règne en maître sur la scène du... Lire la Suite →

Je suis le vent, par deux rocs

L'un est hollandais et l'autre est flamand. L'un dirige la compagnie Discordia et l'autre la compagnie tgSTAN. L'un joue L'Un et l'autre joue L'Autre. Deux figures majeures de la scène contemporaine se retrouvent pour jouer une pièce du norvégien Jon Fosse, Je suis le vent. Jeudi 10 juin à 19h, dans la salle du haut... Lire la Suite →

Le Petit coiffeur

Auréolée du triomphe d'Adieu Monsieur Haffmann, la compagnie Le Grenier de Babouchka dirigée par Jean-Philippe Daguerre est devenue une référence en matière du théâtre dit privé. Avec une douzaine de spectacles, dont trois créations, l'entreprise théâtrale multiplie les représentations dans un registre plutôt classique. En octobre dernier, les yeux étaient rivés sur la dernière création... Lire la Suite →

L’Ecole des femmes lance le Mois Molière

Le Mois Molière est lancé ! Mardi 1er Juin, trois comédiens de la Compagnie Viva ont inauguré la 25è édition du festival versaillais avec une joyeuse mise en scène de L'école des femmes dirigée par Anthony Magnier. Dans un décor tréteaux, les manipulations perverses du vieil Arnolphe se dessinent sur fond de Commedia dell'Arte. Un... Lire la Suite →

Patti, par les tripes

En 2010, Just kids révélait les années bohème du couple Smith-Mapplethorpe. 350 délicieuses pages autobiographiques pour plonger dans les années cultes du Chelsea Hotel. Légende vivante, Patti Smith a construit un monde peuplé d'icônes artistiques : Robert, Sam, Arthur, Fred, John, Allen. Benoit Pradel s'empare de l'univers Smith à travers la plume de Claudine Galéa.... Lire la Suite →

Vie ? Ou Théâtre ? une poésie visuelle et sonore

"Je ne vis que pour toi, que pour prouver que l'on a besoin de guides"1 écrivait Charlotte Salomon à son bien-aimé en 1943 dans Lettre à Amadeus Daberlohn. Avant de mourir à 26 ans dans les camps d'Auschwitz, l'artiste allemande a composé une œuvre totale réunissant 1325 gouaches accompagnées de textes et de références musicales.... Lire la Suite →

D’une Louise à l’autre

Cabaret Louise mélange avec hardiesse les révoltes de Louise Michel, le rock de Louise Attaque et l'épopée de la coopérative française 1336, créée par les anciens salariés de Fralib. Leur point commun, une énergie sans limite pour la résistance sociale. Mis en scène en 2018 par Marc Pistolesi, ce cabaret loufoque donne la parole aux... Lire la Suite →

Le Chômeur, reflet d’une génération

Le Chômeur est la pièce d'une génération née à la fin du siècle dernier. Cette génération bercée par le Rap et accrochée à un téléphone portable connait la galère et le chômage. L'auteur et metteur en scène, Arnaud Patron propose une traversée dans les errances de Malo qui vient d'être licencié. Créée en 2019, la... Lire la Suite →

Un Garçon d’Italie, très émouvant

Anna est invitée à reconnaître le corps de son compagnon retrouvé dans l'Arno. Une mort par noyade, inexplicable. De cette mort énigmatique naît une enquête amoureuse sur la vie sentimentale de Luca. Luca, 29 ans, est le personnage central du roman de Philippe Besson, Un Garçon d'Italie. Fasciné par la théâtralité de l'écriture, Mathieu Touzé... Lire la Suite →

Bérénice dans l’attente

Qui aime attendre ? Qui aime se tenir à un endroit où quelque chose doit arriver sans la certitude que l'événement se produise ? Dans ses Fragments, Roland Barthes lie l'état amoureux à l'attente. L'amoureux qui attend l'être aimé est sujet à des tumultes d'angoisses. Barthes compare aussi l'attente à une pièce de théâtre avec... Lire la Suite →

Phèdre par les sensations

"C'est moi qui sur ce fils chaste et respectueuxOsai jeter un oeil profane, incestueux.Le ciel mit dans mon sein une flamme funeste ;La détestable Oenone a conduit tout le reste." Au crépuscule de sa vie, Phèdre annonce à son époux Thésée qu'elle vient de s'administrer un poison aporté dans Athènes par Médée. Cette sentence funèbre... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑